Accueil
Canal PREVENTION
Congo

Congo

La situation épidémiologique*

Au Congo, le taux de prévalence national du VIH est estimé à 4,2% avec des disparités d’une capitale départementale à une autre : Sibiti (10,3%), Niari(9,1%), Dolisie (9,4%), Pointe Noire (5%), Brazzaville (3,3%), Djambala (1,3%). L’épidémie est de type généralisée. Le Congo compte environ 120 000 personnes infectées et 47% des orphelins recensés au Congo le sont à cause du VIH-sida. La prévalence du VIH est particulièrement élevée dans les tranches d’âges de 35 à 39 ans (8,4%) et de 40 à 44 ans (7,8%). Il y a une tendance à la féminisation de l’épidémie avec un taux moyen de 4,7% chez les femmes contre 3,8% chez les hommes. Au Congo-Brazzaville, 40% des femmes vivant en situation conjugale sont infectées par le VIH-sida.

A l’instar de nombreux pays d’Afrique, les facteurs de propagation du VIH-sida sont nombreux : la pauvreté (PIB/hab. en 2005 : 1 262$), l’analphabétisme (84,7% en 2005), l’ignorance de la maladie, le faible taux de dépistage (entre 9,5 et 10,9%), les violences sexuelles faites aux femmes pendant les conflits, la discrimination à l’égard des personnes vivant avec le VIH…

*Données provenant du Rapport UNGASS 2008

La stratégie nationale

La politique

La République du Congo dispose d’un Cadre Stratégique National (CSN) de lutte contre le VIH-sida et les infections sexuellement transmissibles(IST) entre 2009 et 2013. Il institue une réponse nationale multisectorielle en matière de lutte contre le VIH-sida. 

Depuis 2003, un organe national institutionnel, le Conseil National de Lutte contre le sida et les IST (CNLS), a été mis en place pour coordonner ce plan. Le CNLS fait de nombreuses actions :
- envoi régulier de mails d’informations sur le VIH-sida à tous les acteurs de cette lutte,
- organisation récurrentes de conférences sur le thème du sida au Centre Culturel Français de Brazzaville,
- mise à disposition de la « ligne jaune » : 950 50 50. Ce numéro gratuit permet d’appeler anonymement pour avoir des informations et conseils sur le VIH-sida.

Le SEP/CNLS (Secrétariat Exécutif Permanent du Conseil National de Lutte contre le VIH/SIDA) est, quant à lui, l’organe technique du CNLS.

Pour plus d’informations : http://www.cnls-congobrazza.org/
Contact : SEP/CNLS : Dr LEMBEMOKO - Médecin de Santé Publique/Chargé de l’Appui au Secteur Privé

Le Ministère de la Santé a mis en place un Programme National de Lutte contre le SIDA (PNLS) pour assurer la coordination de la réponse multisectorielle de la lutte contre le VIH-sida.

Les lois existantes

- L’homosexualité est légale
- Aucune loi n’existe encore pour protéger légalement les droits des PvVIH.
- En 2007, les pouvoirs publics ont pris une initiative consacrant la gratuité des anti-rétroviraux, du dépistage et des examens biologiques du sida.

Les principaux bailleurs de fonds

La lutte contre le sida au Congo a diverses sources de financement :
• La Banque mondiale finance la projet de lutte contre le VIH-sida et de santé (PLVSS) à hauteur de 19 millions de dollars pour une période de 5 ans (2004-2009) avec une concentration des activités dans six départements : Brazzaville, Kouilou/Pointe Noire, Niari, Lékoumou, Sangha.
• Le Fonds mondial de lutte contre le Sida, le Paludisme et la Tuberculose a financé le projet « Appui à la décentralisation et au passage à l’échelle des actions de prévention et de prise en charge des PvVIH », à hauteur de 12 millions de dollars pour les deux premières années (2007-2008). Le projet global (2007-2010) représente 45 millions de dollars.
• Les Agences des Nations Unies apportent un appui complémentaire à la Banque mondiale et au Fonds mondial, selon le mandat de chaque agence.
• L’Union Européenne a soutenu les deux Centres de Traitement Ambulatoire (CTA) et a financé le projet pilote de PTME à Pointe Noire.
• Le bureau de Brazzaville de l’Organisation Mondiale pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) a apporté un soutien financier de 40 000 dollars au SEP/CNLS pour l’élaboration du projet de recherche sur l’approche socioculturelle du VIH-sida au Congo en septembre 2008.
• Le Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité Nationale et du Développement Solidaire (MIIIDS) de la France a fait, en novembre 2008, un don de 56 millions de francs Cfa au CNLS. Ce don vise à renforcer les capacités économiques de 250 filles-mères afin de réduire leur vulnérabilité au VIH en les formant aux métiers d’auxiliaires de vie et en mettant en place un dispositif permettant leur insertion professionnelle.
• L’Ambassade de Grèce a offert, en septembre 2008 à Brazzaville, un don de 50 000 € au CNLS. Ce don vise à re-dynamiser des activités de prévention de la transmission du VIH-sida de la mère à l’enfant (PTME).

Le Secteur privé
UNICONGO (Union Patronale et Interprofessionnelle du Congo) est un regroupement interprofessionnel d'entreprises privées, regroupées en 11 Fédérations à Pointe-Noire et 9 à Brazzaville, qui mène des activités dans le domaine de la santé. Aujourd’hui, UNICONGO réunit 250 entreprises soit 90% des entreprises du Secteur Privé formel. Parmi les 40 entreprises engagées dans la lutte contre le VIH-sida figurent : Total E&P Congo, Eni Congo, Chevron, MTN, FPLA, CIB...
Pour plus d’informations : www.unicongo.net
Contact :
Jean-Jacques SAMBA - Secrétaire Général

Les associations

 RENAPC : Créé en 2003, le RENAPC est un réseau de dix-huit associations de personnes infectées et affectées par le VIH-sida. Il a pour objectifs de : promouvoir l’implication actif des personnes infectées et ou affectées par le VIH dans la lutte contre le  VIH ; mobiliser les fonds ; faire des plaidoyers en faveur des associations membres ; assurer la défense des droits des PvVIH pour un accès équitable et durable à la prise en charge globale de qualité ; collecter et centraliser les données sur les activités de lutte contre le sida menées par les associations membres…

 A2V (Association Aide de Vie) : cette association regroupe des personnes infectées et affectées par le VIH-sida et soucieuses de favoriser la participation des PvVIH dans la mise en œuvre de la réponse nationale. Pour plus d’informations : http://aidevie.wordpress.com/
Contact :
aidevie@yahoo.fr

• Le Centre de Formation et de Documentation sur le sida (CFDS) sera bientôt ouvert à Brazzaville.

 

Les entreprises membres de SIDA-ENTREPRISES présentes au Congo

  • Air Liquide Air Liquide Congo
  • Ascoma ASCOMA Congo
  • BGI BGI (Groupe Castel) : BRACONGO, BRASIMBA
  • Bolloré SDV, SAGA, CAMRAIL
  • CA Lyon CALYON (Crédit Agricole)
  • CFAO Groupe PPRCFAO Congo, BRASCO, LABOREX Congo
  • Gras Savoye Gras Savoye Congo
  • Imperial Tobacco Imperial Tobacco
  • OPTORG OPTORG
  • SOMDIAA SARIS Congo
  • Total TOTAL Congo
Mise à jour : mars 2009
Haut de page
SIDA-ENTREPRISES Tous droits réservés.
Contact@sidaentreprises.org | Mentions légales | www.sida-entreprises.org